aspalath


aspalath

⇒ASPALATH(E), APALATH, (ASPALATH, ASPALATHE) subst. masc.
Rare, vieilli.
A.— BOT. Plante arbustive (famille des légumineuses, tribu des papilionacées) originaire du Cap de Bonne-Espérance (cf. Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill.).
B.— TECHNOL. Bois d'origine indéterminée qui servait en marqueterie, médecine, parfumerie (cf. Ac. 1798, Ac. Compl. 1842, Lar. 19e, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill.); parfum extrait de ce bois.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. — Dernière transcription ds GATTEL 1841 : as-pa-la-te. 2. Forme graph. — Aspalathe s'écrit aussi aspalath (Ac. Compl. 1842, GUÉRIN 1892) et apalath (Ac. 1798).
ÉTYMOL. ET HIST.
I.— Aspalath, 1605 bot. aspalathe « genêt épineux » (LE LOYER, Hist. des Spectres, VIII, 1 ds HUG. : Quelques parfums faits avecques saffran et autres drogues Aromatiques que Dioscoride escrit estre apportees de Syrie, comme l'Aspalathe, qui est une espece d'arbrisseau espineux); 1751 id. (Encyclop. : Aspalath [...] cette plante, que quelques-uns appellent erysisceptum, est un gros buisson ligneux et épineux, qui croît le long du Danube, à Nifaro & à Rhodes. Les Parfumeurs s'en servent pour épaissir leurs parfums [...] M. Herman & d'autres pensent que l'aspalath n'est autre chose que le bord du cytise : il nous vient de la Morée : il est résineux & fleurit à-peu-près comme la rose. On en fait cas à la Chine [...] Les anciens l'appeloient Rhodium lignum : mais on ne sait s'ils ont voulu dire que il venoit de Rhodes, ou qu'il avoit l'odeur de la rose).
II.— Apalath, 1762 (Ac. : Apalath. Plante qui s'emploie dans la Médecine, & pour les parfums) — 1866, Lar. 19e.
I empr. au lat. aspalathus « id. » attesté dep. CELSE, 5, 24, 1 ds TLL s.v., 798, 37; cf. PLINE, Nat., 12, 110 ds TLL s.v., 798, 38. Le lat. est empr. au gr. « genêt épineux », DIOSCORIDE, 1, 4; ANDRÉ Bot. 44. II corruption de I.
BBG. — Bible 1912. — Comm. t. 1 1837. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MARCEL 1938.

aspalath ou aspalathe [aspalat] n. m.
ÉTYM. 1605; lat. aspalathus.
Rare.
1 Bot. Plante arbustive (Légumineuses Papilionacées) du cap de Bonne-Espérance.On dit aussi apalath.
2 Techn. Bois employé en marqueterie, médecine, parfumerie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aspalath — us (G). A sweet scented shrub …   Dictionary of word roots and combining forms

  • aspalathe — ⇒ASPALATH(E), APALATH, (ASPALATH, ASPALATHE) subst. masc. Rare, vieilli. A. BOT. Plante arbustive (famille des légumineuses, tribu des papilionacées) originaire du Cap de Bonne Espérance (cf. Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e, GUÉRIN 1892,… …   Encyclopédie Universelle

  • apalath — ⇒ASPALATH(E), APALATH, (ASPALATH, ASPALATHE) subst. masc. Rare, vieilli. A. BOT. Plante arbustive (famille des légumineuses, tribu des papilionacées) originaire du Cap de Bonne Espérance (cf. Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e, GUÉRIN 1892,… …   Encyclopédie Universelle

  • Ebenholz — Ebenholz. Ein pechschwarzes, schweres, sehr seines und wie Elfenbein festes Holz, welches im Feuer einen angenehmen Geruch gibt. Das schönste wird uns aus Afrika zugeführt. Ueber den Baum, welcher dasselbe liefert, ist man selbst jetzt noch… …   Damen Conversations Lexikon

  • mélèze — (mé lè z ) s. m. Nom vulgaire du larix européen, qui fournit la térébenthine dite de Venise, nommée gomme d Orembourg dans le nord de l Europe. •   Ou brûlant sur la cendre à la fuite du jour, Un mélèze odorant attendrait mon retour, A. CHÉNIER… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré